CNRS

FRUMAM
Fédération des Unités de
Mathématiques de Marseille


cpt
iml
latp



Monsieur,

No
us vous écrivons pour demander le renouvellement pour un an ou plus du projet transverse GAP de la FRUMAM, action spécifique du CNRS (mars 2003). Nous demandons au CNRS un soutien au niveau de 6.000 euros par an, la même somme que celle engagée en mars 2003.

L'idée de ce projet transverse s'est cristallisée suite à une discussion entre Christian Peskine, Michel Enock et Antony Wassermann pendant la visite en décembre 2002 de la commission d'évaluation de l'IML. Elle reflétait le succès du séminaire GNCPT (Géométrie Non Commutative / Physique Théorique), séminaire financé et géré par l'IML, le CPT et le LATP, dont les organisateurs sont Antony Wassermann (IML), Thomas Schucker (CPT) et Andrei Teleman (LATP). Pour concrétiser cette idée, un projet transverse était proposé autour de la géométrie et de la physique, qui forment un thème actuel largement reconnu. Le but de ce projet était d'attirer un grand nombre de mathématiciens et physiciens de la région, en particulier des jeunes chercheurs et des thésards potentiels, signalant ainsi la proéminence de Marseille comme centre de recherche en géométrie et physique. Le nom du projet GAP signifie Géométrie, Algèbres d'Opérateurs, Physique. C'est une interprétation du sujet "géométrie et physique" spécifiquement adaptée à la communauté marseillaise de mathématiciens-physiciens. Le projet GAP regroupe six domaines : géométrie symplectique ; géométrie complexe ; théorie géométrique des groupes ; algèbres d'opérateurs et représentations des groupes ; mécanique statistique et phénomènes aléatoires ;  physique quantique. Veuillez trouver ci-joint une copie exacte du projet original, aussi bien qu'une liste détaillée des rencontres du projet actuel, y inclus un rapport budgétaire, et un mode d'emploi. Le projet est coordonné par trois responsables : Thomas Schücker (CPT), Hamish Short (LATP) et Antony Wassermann (IML).

FRUMAM - Parc Scientifique de Luminy - Case 909 - 13288 MARSEILLE
tel : 04 91 26 95 62  email :  bodin@iml.univ-mrs.fr


Jusqu'à présent, le projet transverse GAP a organisé quatre types d'activités :

(1) Journées spéciales

Septembre 2003 - Percolation et ses ramifications, Grimmett et Duplantier. (Une présentation des idées mathématiques et physiques autour des développements récents de Smirnov et Lawler, Schramm et Werner.)

Octobre 2003 - Théorie géométrique des groupes et algèbres d'opérateurs, Ollivier, Skandalis, Ghys et Valette. (Comment concrétiser et utiliser les idées de Gromov.)

Décembre 2003 - Géométrie et Physique, en cours. Thèmes: Systèmes intégrables, géométrie complexe et symplectique, instantons non commutatifs.

(2) Demi-journées sur un domaine du projet

Mai 2003 - Bords des groupes, Erschler et Kaimanovich. (Aspects ergodiques et riemanniens des marches aléatoires sur les groupes discrets.)

Juin 2003 - Mécanique statistique, CPT-LATP.

Janvier 2004 - Noeuds et entrelacs, en cours, avec Vaughan Jones.

(3) Journées Marseillaises

Avril 2003 - Présentations des thèmes du projets. (Neuf courts exposés par des scientifiques des 3 laboratoires)

Novembre 2003 - Journée jeunes, Toressani. (Huit courts exposés par des jeunes chercheurs ou thésards, accompagnés par un colloque audiovisuel relié aux applications des ondelettes.)

(4) Activités pédagogiques - cours magistraux

Forum interdisciplinaire informel pour les chercheurs des trois laboratoires afin d'assurer la cohérence des cours magistraux dans les domaines de géométrie et physique, cohabilités entre les divers universités d'Aix-Marseille et Toulon.

Le projet transverse vient de commencer. Les trois coordinateurs sont parfois aidés par France Bodin, secrétaire de la FRUMAM, mais aussi par d'autres ITA des trois laboratoires qui partagent gracieusement leurs expertises particulières. Il y a un site web

http://iml.univ-mrs.fr/~wasserm/GAP

qui contient toutes les informations sur le projet transverse. Renseignements et affiches sont régulièrement distribués électroniquement aux chercheurs en France sur les événements prévus. Les rencontres sont maintenant mensuelles, rythme confortable, mais qui demande quand même une organisation considérable entre trois laboratoires et plusieurs orateurs. En général les rencontres se tiennent au-dessous de l'amphithéatre chimie de l'Universite de Provence à St Charles près de la gare. Il y a une atmosphère conviviale dans ces anciens bâtiments qui se trouvent sur une allée de platanes. Chaque grande journée spéciale (3-4 par an) a un budget de 1000 euros maximum. Chaque demi-journée, avec orateurs de l'extérieur, (4-6 par an) reçoit un budget de 500 euros maximum. Les organisateurs des rencontres sont sélectionnés par les trois coordinateurs qui les aident dans la préparation détaillée. Chaque événement attire entre 25 et 50 participants des trois labos, selon la thématique. L'avis des participants est toujours favorable et enthousiaste. Les mathématiciens et physiciens des trois labos profitent des discussions et contacts pendant les déjeuners pris ensemble à la cafétéria de St Charles. Les orateurs extérieurs semblent impressionnés par leur accueil et par l'atmosphère scientifique du projet transverse, fait important pour la visibilité de Marseille, en particulier pour attirer des étudiants non marseillais. Le but des autres rencontres marseillaises est de rendre compte de la recherche locale dans les domaines du projet, service particulièrement efficace pour les étudiants, qui eux-mêmes sont invités à contribuer.

On souhaite que le projet, qui démarre à peine, continue de la même manière. On attend d'autres demi-journées dans les thèmes du projet qui n'ont pas encore été traités. Pour les grandes journées spéciales, il y a une réserve abondante de thèmes interdisciplinaires entre géométrie et physique. Citons six exemples:

(1) groupes hyperboliques/algèbres de von Neumann
(2) géométrie et théorie des cordes
(3) normalisation en mathématiques et physique
(4) espaces de modules
(5) physique et théorie des nombres
(6) problèmes mathématiques en relativité générale

La suggestion des discussions entre laboratoires des cours magistraux interdisciplinaires (4e et 5e année) est très opportune. Malgré des consultations qui ont eu lieu récemment, un document a été soumis a Paris annonçant les cours magistraux, sans cohérence scientifique, qui reflète ni les domaines ni les souhaits de la plupart des chercheurs actifs a Marseille. Il ne contenait, jusqu'au tout dernier moment, aucune mention des chercheurs enseignants à l'IML pour la 5e année, malgré les fichiers mis à la disposition du responsable. Sans chercher de justification, le projet transverse GAP servira à donner un point de vue scientifique, expert et raisonnable, pour corriger ces oublis et rectifier ce déséquilibre.

En reconnaissant la crise budgétaire du CNRS, nous comprenons qu'il sera difficile de soutenir notre demande. Néanmoins, nous estimons que même un soutien partiel ou symbolique du projet transverse GAP de la part du CNRS a une grande importance pour Marseille. En principe, le projet transverse, largement apprécié, pourrait continuer provisoirement avec une roue de secours financière locale provenant des trois labos. La dépense majeure concerne les grandes journées spéciales que nous voulons maintenir à un niveau international, afin de refléter les percés récents en géométrie et physique.

Veuillez accepter, Monsieur, nos salutations distinguées.

Thomas Schucker
Hamish Short
Antony Wassermann
(Coordinateurs du projet transverse GAP)

Sandro Vaienti
(Directeur de la FRUMAM)