CNRS



   Séminaire de Singularités

 






 

UP

 




romaine




 
 



Année 2008-2009




Salle de Séminaire de la FRUMAM (plan d'accès sur http://frumam.cnrs-mrs.fr/)
Responsable: Guillaume Rond 
rond.(at).iml.univ-mrs.fr

Archives : 2007-2008















                                            Septembre 2008


Jeudi 25 septembre

14h Jose Seade (UNAM - Mexique)

Titre : Fibration de Milnor des singularités réelles


                                            Octobre 2008



Jeudi 16 octobre
14h Mark Spivakovsky (Université Toulouse III)

Jeudi 23 octobre

14h Jean-Paul Brasselet (IML)

Titre: Caractéristique d'Euler-Poincaré et autres genres pour les variétés singulières.


                                                                                                               

                                             Novembre 2008

Jeudi 06 novembre

14h Anatoly Libgober (University of Illinois - Chicago)

Titre : Multivariable invariants of plane curve

singularities.


Résumé : I will discuss a Hodge theoretical refinement

of multivariable Alexander polynomial of

links of plane curve singularities.

These invariants looks like collections of polytopes

related to much studied spectrum, log-canonical threshold

and Bernstein polynomial. Part of the talk is join work with

Pierrette Cassou Nogues.


Jeudi 13 novembre

14h Maria Aparecida Soares Ruas (Sao Carlos - Brésil)

Titre : Withney equisingularity of families of singular surfaces in C³t



                                             Décembre 2008




                                             Janvier 2009


Jeudi 15 janvier

16h Dominique Cerveau (Université de Rennes 1)

Titre : Feuilletages quadratiques sur P²


Jeudi 22 janvier

14h Nivaldo de Góes Grulha Júnior (Universite de Sao Paulo)

Titre : Obstruction d'Euler et nombres de Chern


Jeudi 29 janvier

14h Abdallah Assi (Université d'Angers)

Titre : Critère d'irréductibilité des polynômes quasi-ordinaires


Résumé : Soit f un polynôme quasi-ordinaire de K[[x_1,...,x_n]][y]. Lorsque

f est irréductible, on peut associer à f un semi-groupe : c'est l'ensemble des

ordres en (x_1,...,x_n) des résultants en y, Res(f,g), g appartient a K[[x_1,...,x_n]][y]. On montre

ici que les ordres des racines approchées de f engendrent avec la base canonique de

(nZ)^e le semi-groupe de f. On utilise ensuite ces racines et la notion des polygones

de Newton generalisés pour decider si un polynome quasi-ordinaire est irréductible.



                                             Février 2009



Jeudi 5 février

14h Guy Casale (Université de Rennes 1) : Annulé pour cause de grève

Titre : Singularites dicritiques de feuillletages de (C^2,0)


Resume : Une singularite dicritique est un point singulier du feuilletage tel qu'une infinite de courbes integrales du feuilletage passent par ce point.

Un exemple de telle singularite est un point d'indetermination d'une fonction meromorphe. Par exemple le feuilletage donne par l'equation differentielle d((x^3-y^2)/(x^2))=0 est dicritique en 0. Le probleme qui nous interesse est le suivant :

Un feuilletage de (C^2,0) holomorphe est-il dans de bonnes coordonnees donnee par une 1-forme polynomiales ?

Le reponse semble etre negative en general. Dans certains cas (singularites topologiquement conjugue a l'exemple ci-dessus) la reponse est positive.




                                             Mars 2009




                                             Avril 2009


Jeudi 2 avril

14h Guy Casale (Université de Rennes 1)

Titre : Singularites dicritiques de feuillletages de (C^2,0)


Resumé : Une singularite dicritique est un point singulier du feuilletage tel qu'une infinite de courbes integrales du feuilletage passe par ce point.

Un exemple de telle singularite est un point d'indetermination d'une fonction meromorphe. Par exemple le feuilletage donne par l'equation differentielle d((x^3-y^2)/(x^2))=0 est dicritique en 0. Le probleme qui nous interesse est le suivant :

Un feuilletage de (C^2,0) holomorphe est-il dans de bonnes coordonnees donnee par une 1-forme polynomiale ?

Le reponse semble etre negative en general. Dans certains cas (singularites topologiquement conjuguees a l'exemple ci-dessus) la reponse est positive.


Jeudi 9 avril

14h Rouchdi Bahloul (Institut Camille Jordan)

Titre :

Polynôme de Bernstein-Sato et déformation de singularité.


Resumé :

Etant donnée une famille de fonctions complexes analytiques en 0 (de C^n)

parametrée par un espace lisse, nous étudions le polynôme de Bernstein de

la fibre sur une variété irréductible V de l'espace des paramètres et nous

montrons qu'il est génériquement constant. Nous montrons que ce polynome b

satisfait une équation fonctionnelle générique sur V et l'on dérive une

stratification constructible de l'espace des paramètres par le polynôme de

Bernstein de la fibre. Lorsque l'hypersurface admet génériquement une

singularité unique en 0, nous montrons que b est le polynôme de Bernstein

générique au sens de Briancon-Geandier-Maisonobe. Les outils utilisés sont

une généralisation formelle d'un algorithme de Oaku calculant le polynôme

de Bernstein local et les bases standard à paramètres.


Jeudi 16 avril

14h Bernard Teissier (IMJ)

Titre : Sur certaines déformations de variétés toriques affines


                                            Mai 2009

Jeudi 14 mai

14h Ann Lemahieu (Université de Leuven)

Titre : La conjecture de monodromie pour des singularités non dégénérées de surfaces.


Résumé : La conjecture de monodromie est une conjecture qui prédit une relation entre des aspects topologiques et géométriques d'une singularité.

Soit s un pôle de la fonction zêta topologique associée à un point p d'une hypersurface, alors la conjecture de monodromie dit que e^{2 pi i s} est une valeur propre de la monodromie à un point de l'hypersurface proche de p.

Dans cet exposé on démontrera, avec des méthodes combinatoires, cette conjecture pour des singularités de courbes et de surfaces qui sont non dégénérées pour leur polyèdre de Newton.


Jeudi 28 mai

14h Anne Pichon (IML)


                                            Juin 2009

Jeudi 4 juin

14h Monique Lejeune-Jalabert (Université de Versailles)

Titre : Résolution des singularités des surfaces quasi-homogènes de C³


Jeudi 11 juin

10h30 Ghada Salem (Université de Toulouse 3)

Titre : Représentation géométrique de l'homologie d'intersection


14h Tatsuo Suwa

Titre : Les classes de Thom intermédiaires


Jeudi 18 juin

14h Elizabeth Gasparim (Université d'Edimbourg)

Titre : Why are singularities necessary?

(Some reasons coming from physics and string theory)




                                            Juillet 2009

Jeudi 2 juillet

14h Lev Birbrair (Universidade federal do Ceara – Bresil)