Institut de Mathématiques de Luminy
(CNRS UMR 6206 - U. Aix-Marseille II)



Séminaire Dynamique, Arithmétique, Combinatoire
ERNEST
Le mardi à 11h05 en salle de séminaire

Si vous voulez manger au CIRM après le séminaire,
envoyez un mail à ernest AT iml DOT univ-mrs DOT fr avant le dimanche soir.



2011/2012 2010/2011 2009/2010 2008/2009 2007/2008 2006/2007 2005/2006

2011/2012

Juillet

Mardi 3 Juillet

Alexander Meduna (Brno)

Résumé : rtf



Juin

Mardi 26 Juin

Xavier Bressaud (Toulouse)


Mardi 19 Juin

Benito Pires (Universidade de São Paulo)

Dynamics of piecewise contractions of the interval

Résumé : pdf



Mardi 12 Juin

Yakov Pesin (Penn State)

A general approach to constructing SRB-measures for chaotic attractors

Abstract: I will survey recent results on existence of SRB measures for hyperbolic and partially hyperbolic attractors and I will discuss a general approach to establishing existence of SRB measures for general chaotic attractors. The approach is based on a certain recurrence condition on the iterates of Lebesgue measure called “effective hyperbolicity”. It is a version of the Lyapunov–Perron regularity in the dissipative case. I will show that if the asymptotic rate of effective hyperbolicity is non-zero on a set of positive Lebesgue measure, then the system has an SRB measure. Some examples will be discussed. This is a joint work with V. Climenhaga and D. Dolgopyat.





Mardi 5 Juin



Mai

Mardi 29 Mai

Shanta Laishram (ISI, New Delhi)

Grimm's Conjecture and Smooth Numbers

Abstract: Let $g(n)$ be the largest positive integer $k$ such that there are distinct primes $p_i$ for $1\leq i\leq k$ so that $p_i |n+i$. This function is related to a celebrated conjecture of C.A. Grimm which is considered very difficult. In this talk, we establish upper and lower bounds for $g(n)$ by relating its study to the distribution of smooth numbers. Standard conjectures concerning smooth numbers in short intervals imply $g(n) =O(n^\epsilon)$ for any $\epsilon >0$. We also prove unconditionally that $g(n) =O(n^\alpha)$ with $0.45<\alpha <0.46$. The study of $g(n)$ has some interesting implications for gaps between consecutive primes. This is a joint work with R. Murty.



Mardi 22 Mai

Robert F. Tichy (TU Graz)

Discrepancy and Pseudorandomness

Abstract: We present several concepts of Pseudorandomness related to discrepancy. For lacunary sequences and some special classes of sublacunary sequences we show probabilistic limit laws. In particular we establish laws of the iterated logarithm as well as central limit theorems. The method depends on fourier analysis, martingale inequalities and certain tools from diophantine approximation, mainly on a quantitative version of W. Schmidt's subspace theorem.

Mardi 15 Mai

Charalampos Zinoviadis (Université de Turku)

TBA



Mardi 8 Mai

Capitulation nazie



Mardi 1 Mai

Fete du travail



Avril

Mardi 24 Avril

Mardi 17 Avril

André CONSEIBO (Université de Koudougou, Burkina Faso)

Algèbres de Bernstein


Mardi 10 Avril

http://perso.univ-rennes1.fr/anton.zorich/Conferences/CIRM2012.htm



Mardi 3 Avril

http://www.math.utah.edu/~reynolds/ANRlam/index.html



Mars

Mardi 27 Mars

Mardi 20 Mars

Julien CASSAIGNE (IML)

Éviter les cubes additifs

Pirillo et Varricchio ont posé en 1994 la question suivante : existe-t-il une suite d'entiers bornée telle que deux blocs consécutifs de même longueur n'aient jamais la même somme ? Ce problème fait partie des problèmes d'évitabilité de motifs dans les mots infinis, le motif à éviter étant ici appelé carré additif. Il est encore ouvert à ce jour.

Nous considérons dans cet exposé le cas des cubes additifs, c'est à dire du motif formé non pas de deux mais de trois blocs consécutifs de même longueur et de même somme. Nous montrons au moyen d'une construction explicite qu'il est évitable sur un alphabet à 4 éléments. Nous nous demandons ensuite dans quelle mesure une construction similaire serait possible pour les carrés additifs (dans l'hypothèse où la réponse à la question de Pirillo et Varricchio serait positive).

Travail en collaboration avec J. Currie, L. Schaeffer et J. Shallit.
http://arxiv.org/abs/1106.5204

Mardi 13 Mars

Nicolas TOUIKAN (PGUFdM)

La géométrie des équations quadratiques (sur les mots)

Je vous parlerai d'un problème qui me tracasse depuis des années: "Est-ce que le problème de décider si une équation quadratique sur les monoïdes libres a une solution est NP-complet?" Je mentionnerai des résultats de Diekert et Robson qui répondent à moitié à cette question (que c'est NP-difficile) et qui donnent une stratégie pour montrer  l'autre moitié. En fait il suffit de borner par le haut a longueur des solutions minimales.

J'ai démontré il y a un certain temps (avec Kharlampovich, Lysenok et Miasnikov) que le problème correspondant pour les groupes libres était NP complet. Le lien entre ces deux problèmes s'explique de manière géométrique et je donnerai deux idées que j'ai eu pour attaquer le cas des monoïdes libres. Je crois (ou du moins j’espère) que ce sera d'intérêt pour ceux qui aiment les réseaux ferroviaires, les feuilletages des surfaces, les échanges d'intervalle, etc.



Mardi 6 Mars

Johannes Morgenbesser (Universitaet Wien)

Subsequences of automatic sequences indexed by [n^c], correlations, and the Thue-Morse sequence

In this talk I will study the behavior of subsequences u_c of automatic sequences u that are indexed by [n^c ] for some c > 1. In particular, I will show that the densities of the letters of u_c are precisely the same as those of the original sequence (provided that c < 7/5). In this sense u_c and u behave in the same way. However, the pair correlation might be completely different as I will show in the special case of the Thue-Morse sequence. This is a joint work with Jean-Marc Deshouillers and Michael Drmota.


NB : ALEA au CIRM




Février

Mardi 28 Février

Pause universitaire

Mardi 21 Février

Francisco Balibrea Gallego (Université de Murcie)

"Comparative study of chaotic behavior in autonomous and non-autonomous discrete systems"


The chaotic behavior of autonomous discrete dynamical systems has been largely studied. Notions like chaos like Li-Yorke,chaos Devaney, topological entropy and others, were introduced to understand and precise such behavior.
Currently, non-autonomous discrete systems are developing fast mainly because it is a good tool to modelized many fenomena from experimental sciences, engeneering and economy. But, in general, such systems behave very differently than the formers. We will state anologies and differences between the two type of systems anlyzing several aspects of Li-Yorke chaos, topological entropy and Lyapunov exponents.
Additionally we will explain what is the situation in the setting of difference equations.

Mardi 14 Février

Anahí Gajardo

Machines de Turing du point de vue des systèmes dynamiques

Il s'agit d'étudier le comportement des machines de Turing qui se déplacent sur un graphe de Cayley comme la grille Z^2.
Sur chaque sommet il y a un symbole, la machine a un état interne et une position dans le graphe. A chaque pas elle écrit un nouveau symbole, change d'état et bouge sur un sommet voisin en suivant une règle déterministe, définissant ainsi un système dynamique discret.
Le système est étudie en considérant les deux topologies proposées par Kůrka, selon lesquelles soit la machine est toujours au centre et c'est le graphe qui bouge (Moving Tape), soit c'est la machine bouge (Moving Head). Puis on prend un projection symbolique pour chaque topologie et on étudie ses propriétés.
Les propriétés des sous-shifts obtenus, telles que dénombrabilité et complexité, sont en rapport direct avec les propriétés topologiques des deux systèmes et les caractéristiques de la machine. On fera un parcours des résultats existants.

Mardi 7 Février

Corentin Boissy (PGUFdM)

Espace des bout des strates de l'espace des module des différentielles quadratiques

On connait très peu de résultats sur la topologie des strates de l'espace des module des différentielles abéliennes (ou quadratique). Je vais montrer ici que chaque composante connexe de strate a exactement un bout topologique.
Une surface plate typique près du bord est naturellement décomposée en une collection de connexions de selles parallèles. Mais les données combinatoires associées peuvent être assez difficile à décrire. Pour éviter ces difficultés, on passe par la construction de Veech et les classes de Rauzy correspondantes.



Janvier

Mardi 31 Janvier

Ferran Valdez (UNAM)

Mardi 24 Janvier

dodo



Mardi 17 Janvier

Thierry Monteil
Le langage asymptotique des courbes lisses

Les mots obtenus en codant des segments de droite sont bien connus, il s'agit des mots équilibrés, ou encore des facteurs des mots Sturmiens. Nous nous intéressons ici au codage des courbes lisses, en particulier aux mots obtenus lorsque la maille de la grille tend vers 0. Le but de cet exposé est de décrire l'ensemble des mots finis (appelés mots tangents) qui apparaissent dans le codage d'une courbe lisse à des échelles arbitraiement petites.
Nous verrons qu'à l'instar des mots équilibrés, on peut les caractériser par un algorithme de fractions continues qui tourne mal. Nous verrons que les mots tangents associés aux courbes analytiques sont strictement contenus dans l'ensemble des mots tangents. Selon le temps, nous pourrons aussi décrire la complexité de ces langages à l'aide d'une formule de type Lipatov (anciennement Mignosi).







Mardi 10 Janvier

Harald Helfgott

Le diamètre des groupes : idées et perspectives

Résumé : pdf



Décembre

Trève des confiseurs

Mardi 6 Décembre

Lionel Nguyen Van Thé (LATP)

Théorie de Ramsey, points fixes d'actions de groupes et correspondance de Kechris-Pestov-Todorcevic

Résumé : En 1998, Pestov montra que le groupe G des automorphismes des rationnels (vus comme ensemble ordonné) est extrêmement moyennable, c'est-à-dire que toute action continue de G sur tout espace topologique compact admet un point fixe. Pour ce faire, il démontra que la propriété énoncée ci-dessus est équivalente à un théorème classique de combinatoire, à savoir le théorème de Ramsey fini. Ce résultat constitue le point de départ des travaux de Kechris, Pestov et Todorcevic, qui établirent en fait qu'il s'agit là d'un phénomène général liant théorie de Ramsey pour certaines classes de structures finies (classes de Fraïssé) et moyennabilité extrême pour certains groupes topologiques. Le but de cet exposé sera de présenter la correspondance de Kechris-Pestov-Todorcevic ainsi que certains résultats qui y sont rattachés.



Novembre

Mardi 29 Novembre

Julia Wolf (École Polytechnique)

De la combinatoire additive à l'analyse harmonique d'ordre supérieur

Résumé: La combinatoire additive essaye de répondre aux questions concernant la structure additive des ensembles d'entiers. Dans cet exposé, je vais essayer d'expliquer comment ces résultats donnent lieu à une sorte d'analyse harmonique (discrète) d'ordre supérieur, dont on donnera quelques applications en théorie des nombres. Cela comprendra notamment quelques travaux en commun avec Tim Gowers.





Mardi 22 Novembre

J. Alves (Porto)
Decay of correlations, large deviations and applications

We will obtain some estimates on the large deviations from the decay of correlations of certain classes of dynamical systems.
From that we will deduce some statistical properties for families of generalized Viana maps, namely Viana maps with beta transformations or quadratic transformations as the base map of the skew-product. The first part is joint work with J. Freitas, S. Luzzatto and S. Vaienti and the second one is joint work with D. Schnellmann.

Mardi 15 Novembre

Ian Melbourne (Surrey)

Convergence and asymptotics of moments for billiards and Lorentz gases

Abstract: I will describe some results on convergence of moments for a range of maps and flows, based on work with Andrew Torok. For Axiom A diffeomorphisms and flows, the central limit theorem holds for Holder observables and we show that all moments converge to the corresponding Gaussian moment. This result also holds for nonuniformly hyperbolic systems with exponentially decaying return tails, eg the finite horizon Lorentz gas). When the return tails decay more slowly, as is the case for the infinite horizon Lorentz gas, we obtain sharp results for which moments converge (agreeing with the Physics literature) and asymptotics for the moments that do not converge (correcting results in the Physics literature).



Mardi 8 Novembre

Yonatan Gutman (IHES)

Plongement des actions par \mathbb{Z}^k dans des shifts cubiques et des extensions \mathbb{Z}^k symboliques

Résumé:

La "Dimension Moyenne" est un invariant qui permet de distinguer entre des systèmes dynamiques topologiques  d'entropie infinie. En étendant en partie le travail de Lindenstrauss, nous montrons que si $(X, \mathbb{Z}^k)$ a un facteur zéro-dimensionnel apériodique, il peut être plongé dans le shift cubique $(([0,1]^{d})^{\mathbb{Z}^{k}}, \mathbb{Z}^{k})$, où $d=[C(k) mdim (X)] +1$ pour une certaine constante universelle $C(k)$. Une des applications de ce théorème est liée à la "Structure d'Entropie" de Downarowicz, un invariant principal de la théorie de l'entropie, qui capte l'émergence de l'entropie à des échelles différentes. En effet, nous généralisons cet invariant et prouvons le théorème d'entropie d'extension symbolique de Boyle-Downarowicz dans pour le cas des actions de $\mathbb{Z}^ {k}$. Ce théorème décrit quelles entropies sont réalisables pour les extensions symboliques. Nous discuterons également la relation entre la "propriété des frontières petites" et la "dimension moyenne" et donnons une nouvelle caractérisation de cette propriété.



Octobre

Mardi 25 Octobre

Vacances Toussaint

Mardi 18 Octobre

J. Alves (Porto)
REPORTE au 22/11

Mardi 11 Octobre

Dalia Terhesiu (Surrey and Rome)

New results for mixing rates associated with infinite measure preserving systems

Abstract: We present a new method that provides first and higher order asymptotics for the transfer operator associated with infinite measure preserving systems. This method improves several results obtained in previous work with Ian Melbourne.



Mardi 4 Octobre

Tomasz Miernowski (IML)

L'induction de Rauzy est exacte





Septembre

Mardi 27 Septembre

David Ralston

Krengel's omega-recurrence in skew products

Mardi 20 Septembre

Mardi 13 Septembre

Sasha Skripchenko

Plane sections of 3-periodic surfaces and Interval Identification Systems

Abstract: The problem of asymptotic behavior of plane sections of 3-periodic surfaces was posed by S.P.Novikov and studied then by his students. One of the most interesting remaining open questions about such sections (in particular, about chaotic type of such sections) is reduced to the study of interval identification systems.



2010/2011

Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai

Juillet

Mardi 5 Juillet

Roberto Markarian (IMERL, Universidad de la República, Uruguay)

A local ergodic theorem for non-uniformly hyperbolic maps with singularities

(au sein du colloque “Grandes deviations et systemes dynamiques” au CIRM -- 11h30)

Abstract: We prove a criterion for the local ergodicity of nonuniformly hyperbolic symplectic maps with singularities. Our result is an extension of a theorem of Liverani and Wojtkowski. This result can be applied to a huge class of planar billiards. Joint work with Gianluigi del Magno.

Juin

Mardi 28 Juin

Pas de séminaire (Porquerolles 27.6. - 2.7.)

Jeudi 24 Juin

Nikolay Moshchevitin (Moscow Lomonosov State University)

(Séminaire ATI – 13h30 – Amphi Herbrand)

Best Diophantine approximations and Diophantine exponents

Mardi 14 Juin

Jon Chaika (University of Chicago)

Quantitative shrinking targets for IETs and rotations

Abstract: In this talk we present some quantitative shrinking target results. Consider $T:[0,1] \to [0,1]$. One can ask how quickly under T a typical point $x$ approaches a typical point $y$. In particular given $\{a_i\}_{i=1}^{\infty}$ is $T^ix \in B(y,a_i)$ infinitely often? A finer question of whether $T^ix \in B(y,a_i)$ as often as one would expect will be discussed. That is, does $$\underset{N \to \infty}{\lim}\frac{\underset{n=1}{\overset{N}{\sum}} \chi_{B(y,a_n)(T^nx)}}{\underset{n=1}{\overset{N}{\sum}} 2a_n}=1$$ for almost every $x$. We will present applications to billiards in rational polygons and a related result for Sturmian sequences. This is joint work with David Constantine.



Mardi 7 Juin

Wolfgang A. Schmid (École polytechnique)

Entiers algébriques – Suites de somme nulle – Codes intersectants : un aller et retour

Résumé : En utilisant un lien bien connu, on peut traduire un problème concernant la fonction de comptage de certains entiers algébriques en un problème concernant des suites de somme nulle. En utilisant un lien moins connu, on passe de ce problème à un problème sur certains codes linéaires. Grâce à des résultats et des techniques de théorie des codes, on peut obtenir de nouveaux résultats sur le problème initial. Nous rapporterons ce voyage, entrepris avec A. Plagne.

Mai

Mardi 31 Mai

Mathieu Sablik (LATP)

Quels sont les comportements typiques possibles pour un automate cellulaire ?

Résumé: On peut se demander quelles mesures peuvent être obtenues comme valeurs d'adhérence de la suite des itérés d'une mesure par un automate cellulaire. Un résultat surprenant est que pour chaque mesure récursivement calculable, et seulement celles-ci, il existe un automate cellulaire tel que la suite des itérés par une mesure de Bernoulli, et plus généralement une mesure ergodique de support total, converge vers la mesure initialement choisie. On peut même construire un automate cellulaire "universel" dans le sens que suivant la mesure initiale choisie, les valeurs d'adhérences de la suite des itérés par l'automate de la mesure initiale pourra être n'importe quel ensemble de mesures atteignabl par un automate cellulaire.



Mardi 24 Mai

Carlo Carminati (Università di Pisa)

From continued fractions to unimodal maps and back

Summary: The continued fraction expansion and the binary expansion are two of the most widely used methods to represent a real number by means of a sequence of integers. By relating the two codings, we provide an identification between the following two 'exceptional' sets arising in complex dynamics and arithmetics: the set E of exceptional parameters for a family of generalized Gauss maps, the real slice of the abstract Mandelbrot set, and the set of univoque numbers.

The set E appears also in other contests: it is the bifurcation locus of a the family of generalized bounded type numbers and is also strictly linked to the spectrum of Sturmian sequences.



Mardi 17 Mai

Wolfgang Steiner (LIAFA, Paris)

Systèmes de numération en base algébrique et pavages

Résumé : À chaque système de numération (alpha, D), où la base alpha est un nombre algébrique expansif (c'est-à-dire tous ses conjugués de Galois sont de module > 1) et l'ensemble de chiffres D forme un système complet de restes dans Z[alpha] / alpha Z[alpha], nous associons un domaine fondamental auto-affine. L'espace de représentation contient R^n, où n est le degré de alpha, et des facteurs p-adiques qui dépendent du dénominateur de alpha (en tant qu'idéal fractionnaire dans l'anneau des entiers de Q(alpha)). Nous montrons que les translations du domaine fondamental par (un certain sous-réseau) de Z[alpha] forment un pavage. Autrement dit, nous étendons un résultat de Lagarias et Wang (1997) sur les pavages donnés par des matrices à coefficients entiers (integral self-affine tiles) à des matrices à coefficients rationnels. En coupant un tel pavage à hauteur zéro de chaque facteur p-adique, on obtient un pavage de R^n donné par un shift radix system, qui est un système dynamique assez complexe. Pour les bases rationnelles, ces pavages sont liés aux systèmes de numération définis par Akiyama, Frougny et Sakarovitch (2008). Des relations avec la conjecture de Pisot seront également évoquées. (Travail en commun avec Jörg Thuswaldner)

Mardi 10 Mai

Reinhard Winkler (TU Wien)

Upper semicontinuity of set valued functions and a topological counterpart of Birkhoff's ergodic theorem

Summary: Birkhoff's ergodic theorem roughly says that along orbits convergence of averages is typical. This is to be understood in the measure theoretic sense, i.e. with exceptional sets of measure zero. In the topological sense, however, averages typically, i.e. with meager exceptional sets, do not converge in an extreme way.

Such a topological counterpart of Birkhoff's theorem can be derived from semicontinuity properties of set valued functions and can be found in Akin's textbook "The general topology of dynamical systems". The object of this talk is to present this approach in a direct and self-contained way. The semicontinuity theorem in the presented version can also be used to derive further results of similar flavour.



Mardi 3 Mai

Alina Firicel (Lyon 1)

Approximation diophantienne et automates finis

Résumé : Dans cet exposé nous nous intéressons à l'approximation des séries de Laurent algébriques, à coefficients dans un corps fini, par des fractions rationnelles. A l'aide d'une méthode inspirée par un article d'Adamczewski et Cassaigne, nous donnons une majoration générale de l'exposant d'irrationalité de ces séries de Laurent. La preuve de ce résultat repose sur un théorème de Christol faisant intervenir les automates finis. Nous illustrerons cette approche à l'aide de quelques exemples.

Avril

Mardi 26 Avril

Pas de séminaire

Mardi 19 Avril

Livio Flaminio (Université Lille 1)

Equi-distribution quantitative pour certains nil-flots

Résumé : Pour les flots algébriques sur les variétés de Heisenberg il est possible de donner des estimations précises des moyennes de Birkhoff par les méthodes de renormalisation. Il ne semble pas que ces méthodes puissent s'appliquer aux groupes de degré de nilpotence supérieure en raison d'une certaine rigidité de ces groupes et de leur réseaux. Toutefois plur flots sur des groupes filiformes standard une analyse précise des retours des orbites combinée avec un argument de changement d'échelle, qui reprends les techniques de renormalisation, nous permet une estimation quantitative des moyennes de Birkhoff pour presque tout point initial. Travail en collaboration avec G. Forni.

Mardi 12 Avril

Pierre Guillon (IML)

Traces d'automates cellulaires

Résumé : Un automate cellulaire (1D) est un système dynamique sur l'espace des suites où chaque cellule se met à jour via une même fonction de ses voisines. La trace d'un automate cellulaire est le sous-décalage correspondant aux séquences d'états que peut prendre la cellule centrale lors de son évolution par l'automate cellulaire. Étant donnée une observation faite à travers un instrument de mesure imprécis (trace), il est intéressant de savoir si l'on peut reconstruire un modèle dynamique (automate cellulaire). On verra une condition suffisante pour un sous-décalage sofique d'être la trace d'un automate cellulaire.



Mardi 5 Avril

Georges Tomanov (Université Lyon 1)

Orbites localement divergentes sur espaces modulaires de Hilbert

Résumé : Nous décrivons les fermetures des orbites localement divergentes pour l’action des tores sur les espaces modulaires de Hilbert de rank >=2. Les résultats obtenus confirment la conjecture de rigidité topologique de Margulis dans tous les cas sauf quand (i) r = 2, et (ii) r > 2 et l’espace modulaire de Hilbert correspond à un CM-corps; dans les cas (i) et (ii) nos résultats contredisent la conjecture. Comme application, nous obtenons un résultat sur les valeurs aux points entiers des formes quadratiques binaires à coéfficients dans des corps des nombres.

Mars

Mardi 29 Mars

François Ledrappier (CNRS)

Analyticité de l'entropie pour certaines marches aléatoires

Résumé : On considère les probabilités sur un groupe libre avec un support fini générateur fixe. On montre que l'entropie de la marche aléatoire associée est une fonction analytique réelle de la probabilité.

Mardi 22 Mars

Anne de Roton (UHP Nancy)

Nombres premiers en progression arithmétique de longueur 3

Résumé : Le résultat présenté est le fruit d'un travail en collaboration avec Harald Helfgott. Van der Corput a démontré en 1939 que l'ensemble des nombres premiers contient une infinité de progressions arithmétiques de longueur 3. Il est donc naturel de se demander si un analogue du théorème de Roth sur ces progressions dans les sous-ensembles d'entiers (1953) existe pour les sous-ensemble de nombres premiers. Ben Green a démontré en 2005 qu'un sous-ensemble de nombres premiers de densité relative positive contenait des progressions arithmétiques de longueur 3. Nous améliorons son résultat quantitatif.

Mardi 15 Mars

Laura Giambruno (Università di Palermo)

Transducers for bidirectional decoding of bifix codes

Mardi 8 Mars

Gabriele Fici (Université de Nice-Sophia Antipolis)

Mot de Kolakoski et des mots C-infinis



Mardi 1 Mars

LIBRE

Février

Mardi 22 Février

Jean-François Quint (Paris 13) 

Mesures stationnaires et fermés invariants des espaces homogènes

Résumé : Etant donnés un sous-groupe $\Gamma$ d'un groupe de Lie $G$ et un réseau $\Lambda$ de $G$, je donnerai des conditions suffisantes sur $\Gamma$ pour que les adhérences de $\Gamma$-orbites dans $G/\Lambda$ soient homogènes, c'est-à-dire que ces ensembles soient des orbites d'un sous-groupe $H$ de $G$ contenant $\Gamma$ et qu'ils portent une mesure $H$-invariante finie.

Ce résultat topologique repose sur un résultat de théorie ergodique : si $\mu$ est une mesure de probabilité à support compact sur $G$, je donnerai, sous certaines hypothèses sur $\mu$, une classification des mesures de probabilité sur $G/\Lambda$ qui sont $\mu$-stationnaires, c'est-à-dire invariantes par la chaine de Markov naturellement associée à $\mu$.

Ces énoncés sont issus d'une collaboration avec Yves Benoist.

Mardi 15 Février

Bastien Fernandez (CPT)

Propriétés des graphes de synchronisation dans les systèmes forcés discontinus

Résumé : Quand une contraction réelle est forcée par une application dilatante discontinue, la fonction de réponse qui caractérise la dynamique asymptotique peut être fortement irrégulière, avec un ensemble dense de discontinuités. Dans ce séminaire, je décrirai les propriétés d'une telle fonction dans un exemple simple, affine par morceaux. J'aborderai également des aspects ergodiques en montrant que, malgré les irrégularités de la fonction de réponse, la distribution invariante induite est p.s. absolument continue lorsque la mesure SRB du forçage possède cette même caractéristique.

Mardi 8 Février

François Maucourant (Université de Rennes I) 

Autour de la distribution des orbites de groupes fuchsiens sur le plan réel

La distribution des orbites de réseaux de SL(2,R) sur le plan est connue depuis les travaux de Ledrappier et Nogueira; je montrerais qu'elle possède des propriétés "d'invariance d'échelle", et que l'on peut obtenir des estimées de vitesse assez précises en tenant compte des propriétés diophantiennes du vecteur initial (travail commun avec Barak Weiss). Si le temps le permet, je mentionnerais des problèmes analogues lorsque le groupe n'est plus un réseau, mais un groupe convexe-cocompact (travail commun avec Barbara Schapira).

Mardi 1 Février

Etienne Fouvry (Orsay)

Sur la taille de la solution fondamentale de l'equation de Pell

Janvier

Mardi 25 Janvier

Nathalie Aubrun (Marne-la-Vallée)

Sous-shifts, facteurs et sous-actions : comment simuler un sous-shift effectif 1D par un SFT 2D ?

Résumé : Dans un article récent, Michael Hochman montrait que pour tout sous-shift effectif 1D, il est possible de contruire un SFT 3D qui "simule" le sous-shift initial : on retrouve le sous-shift effectif par deux opérations dynamiques (facteur et sous-action). Dans cet exposé je présenterai une des deux constructions connues qui améliorent ce résultat; il est en effet possible de se limiter à un SFT 2D. Si le temps imparti le permet, je présenterai aussi des applications de ce résultat.

Mardi 18 Janvier

Katalin Gyarmati (ELTE Budapest)

On the correlation of subsequences

In 1997 Sárközy and Mauduit introduced the well-distribution measure (W) and the correlation measure of order k (C_k) of binary sequences
as measures of their pseudorandomness. For a truly random binary sequence these measures are small (less than less than N^{1/2} (log N)^c for a sequence
of length N). Several constructions have been given for which these measures are small, namely they are less than less than N^{1/2} (logN)^c, so the sequence
E_N has strong pseudorandom properties. But in certain applications, e.g. In cryptography, it is not enough to know that the sequence has strong pseudorandom
properties, it is also important that the subsequences E_M (where E_M is of the form {e_x,e_{x+1},...,e_{x+M-1}}) also have strong pseudorandom properties
for M values possible small in terms of N. In this talk we will deal with this problem in case of M larger than larger than N^{1/4+\varepsilon}. In general, we will prove in a paper
that there exist a sequence E_N for which C_k (E_N) is less than less than N^{1/2}log N, and also for E_M's which are subsequences of E_N we have C_k (E_M) less than less than
(M/N^{1/2}+1) N^{1/4} log N. (From this trivially follows that if M is around N^{1/2} then C_k (E_M) less than less than M^{1/2} log M.)

Mardi 11 Janvier

Idrissa Kabore (Bobo-Dioulasso)

Sur la complexité par fenêtre des mots infinis

Résumé : Cet exposé présentera un travail en commun avec Julien Cassaigne et Théodore Tapsoba. Après avoir rappelé la définition de la notion de
 “complexité par fenêtre” (notion introduite lors de WORD'S 2007) je présenterai diverses propriétés de cette nouvelle fonction de complexité.
Ensuite, je rappellerai la définition des mots modulo-récurrents. Ces mots constituent une classe qui va contenir les mots sturmiens et les mots 
de complexité classique maximale. Enfin, j’énoncerai une caractérisation des mots de cette classe à l’aide de la “complexité par fenêtre”.  

Décembre

Mardi 14 Décembre

Marc-Hubert Nicole (IML)

Annulé

Mardi 7 Décembre

Pas de séminaire, visite AERES

Novembre

Mardi 30 Novembre

Manfred Madritsch (TU Graz)

Counting patterns in the digit expansion

Abstract: When constructing normal numbers or looking at the distribution of digits we always need to count occurrences of certain pattern of digits in the expansion. In particular, for the arithmetic mean we need single
digits, for the construction of normal numbers we need blocks of digits and for the asymptotic distribution we even need to count the occurrence of arbitrary pattern. The aim of this talk is to provide a method for calculating
asymptotic formula for the number of occurrences of this pattern.

Mardi 23 Novembre

Lingmin Liao (LAMA Université Paris Est)

Approximation diophantienne dynamique, temps d'atteinte et dimension de Hausdorff

Résumé : Considérons un système dynamique. L'approximation diophantienne dynamique traite l'approximation des points dans l'espace par des orbites du système. A l'aide du temps d'atteinte, nous pouvons exprimer des objets de

l'approximation diophantienne classique dans le cadre de l'approximation diophantienne dynamique. Des questions imitées de l'approximation diophantienne classique sont proposées. En utilisant la notion de dimension de Hausdorff,

nous examinons les tailles des ensembles des points bien approchés par une orbite d'un système dynamique. Les cas de la transformation monotone par morceaux markovienne et de la rotation irrationnelle sont étudiés.


Mardi 16 Novembre

S. G. Dani (Tata Institute of Fundamental Research)

Values of binary quadratic forms and continued fraction expansion

Abstract: In pursuance of the Oppenheim conjecture it has been known that given a quadratic form Q in 3 or more variables, with real or complex coefficients, which is nondegenerate, indefinite and not a scalar multiple of a form with rational coefficients, the values of Q over the set of points with integral coordinates (Gaussian integers in the complex case) are dense among all numbers (real or complex respectively). The analoguous statement is not true for binary quadratic forms, whether over reals or complex numbers. The question in this case can be related to continued fraction expansions, and the results on the theme will be discussed using the classical theory of continued fractions in the real case and some newly obtained results on continued fraction expansions in the case of complex numbers.



N. Rampersad (Univerisité de Liège)

Abelian Primitive Words

Abstract: A primitive word is a word that cannot be written as a repetition x^k for k>=2. Primitive words have been studied extensively in the past. For example, there is an exact formula to count primitive words. Also, any word has a unique primitive root. In this talkI will discuss Abelian primitive words. A word is Abelian primitive if it is not an Abelian repetition. An Abelian repetition is a word of the form x_1x_2 . . . x_k, where k >=2 and x_2, . . . , x_k are anagrams of x_1. The study of Abelian primitive words is more complicated than for ordinary primitive words, since a word can have multiple Abelian primitive roots. We will show how to construct words with almost the maximum possible number of Abelian primitive roots. An interesting open problem is to give a formula to enumerate Abelian primitive words.



Mardi 9 Novembre

Renaud Leplaideur (Brest)

Transition de phases et renormalisation(s)
Résumé : C'est un travail en commun avec H. Bruin (Surrey University) qui fait suite à un travail en commun avec A. Baraviera et A.O. Lopes (Porto Alegre). Il s'agit d'étudier les relations (encore bien mystérieuses) entre transition de phase (pour le formalisme thermodynamique), renormalisation pour les potentiels, substitutions et renormalisation en dynamique complexe. Dans le shift plein à 2 symboles (c'est à dire l'ensemble des suites de 0 et de 1), on est "naturellement" amené à étudier les applications $H$ vérifiant $$\sigma^2\circ H=H\circ \sigma,$$ puis les points fixes de l'opérateur de renormalisation (pour les potentiels): $R(V)=V\circ \sigma\circ H+V\circ H$. Les substitutions de longueur 2 fournissent de telles solutions $H$. Nous étudions alors les points fixes de $R$ lorsque $H$ est la substitution de Thue-Morse. En particulier nous nous intéressons aux éventuelles transitions de phases de ces potentiels. L'exposé rappellera quelques notions de formalisme thermodynamique, en particulier les transitions de phases et expliquera pourquoi nous sommes "naturellement" amenés à étudier ce problème. Par ailleurs, la suite de Thue-Morse est bien connue comme ayant un lien avec les applications infiniment renormalisables (en dynamique complexe). Nous essayerons (très très modestement) d'étudier aussi un peu cet aspect.

Mardi 2 Novembre

Jean-Pierre Conze (Université de Rennes 1)

Exemples de directions ergodiques pour le billard à obstacles périodiques rectangulaires dans le plan
Résumé : Nous étudions la dynamique du billard directionnel dans le plan, pour lequel les obstacles sont les translatés par $\mathbb{Z}^2$ d'un rectangle dont le rapport des longueurs des côtés est irrationnel. Pour les directions rationnelles, sous une condition de taille des obstacles, nous déterminons les composantes ergodiques (travail joint avec Eugène Gutkin). Dans ce cas particulier, l'application billard s'écrit comme un produit gauche au-dessus d'une rotation, ce qui conduit à montrer l'ergodicité de certains cocycles à valeurs dans $\mathbb{Z}^2$ au-dessus d'une rotation irrationnelle. Nous discuterons également de questions liées à ce modèele, telles qu'une propriété de type diffusion lente en norme $\| \ \|_2$.

Octobre

Mardi 26 Octobre

Pascal Ochem (LRI, Orsay)

Infinite binary words with few squares
Abstract: An overlap is a repetition of exponent strictly greater than 2. I call "word" an infinite binary word. It is known that overlap-free words contain infintely many different squares, whereas there are words only containing the overlaps {000,111} and the squares {00,11,0101}. I will present constructions and conjectures for various words containing some (other) overlaps and as few squares as possible. This is a joint work with Golnaz Badkobeh.

Mardi 19 Octobre

Michel Laurent (IML)

Exposants de densité d'orbites.
Résumé : Soit $x$ un point du plan réel. L'orbite $SL(2,Z)x$ est dense dans $R^2$ lorsque la pente du point $x$ est un nombre irrationnel. Nous donnons une version effective de ce résultat. Pour tout point cible $y$ de $R^2$, nous introduisons deux exposants qui mesurent la qualité de l'approximation de $y$ par les éléments $\gamma x$ de l'orbite en terme de la taille de $\gamma$. Nous estimons ces deux exposants dans diverses circonstances. Nos résultats sont optimaux lorsque la pente du point cible $y$ est rationnelle. On expliquera également le contexte dynamique et diophantien du problème.

2009/2010

Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Juin

Mardi 15 Juin

Matthew Nicol (University of Houston)

Some Borel-Cantelli Lemmas for Dynamical Systems

Mardi 8 Juin

Seminar on Interaction Between Discrete Geometry And Combinatorics On Words organized by Srecko Brlek on June 7th-10th 2010 at CIRM

Interval exchange transformations and substitutions. par Alexei Belov, Alexander Chernyatiev

Mardi 1re Juin

Chaim Goodman Strauss (Univ. Arkansas)

"What triangles can tile the hyperbolic plane?".

Mai

Mardi 18 Mai

Seminar on Interaction Between Discrete Geometry And Combinatorics On Words organized by Srecko Brlek on 17-19 May 2010 at CIRM

Mardi 11 Mai

Seminar on Combinatorics On Words organized by Anna Frid on 10-12 May 2010 at CIRM

Mardi 4 Mai

Jon Chaika (Rice/IML)

Topological mixing for 4-interval exchange transformations

Avril

Mardi 20 Avril

Sébastien Labbé (Montpellier)

Complexité palindromique des codages de rotations et conjectures

Mardi 6 et 13 Avril


Vacances


Mars

Mardi 30 Mars

El Houcein El Abdalaoui (Rouen)

La propriété d'approximation transitive n'implique pas en général que le spectre est simplee

Mardi 23 Mars

Jean-François Bertazzon (IML)

Convergence partout des moyennes ergodiques des fonctions continues

Mardi 16 Mars

Thomas Stoll (IML)

Autocorrélation et suites de Rudin-Shapiro généralisées

Mardi 9 Mars

Narad Rampersad (Liège)

Repetitions in Words

Fevrier

Mardi 9 fevrier à 16h30 à la Chapelle du CIRM

Bernhard Schratzberger (Salzburg)

Singularization of (multidimensional) continued fraction algorithms

Janvier





Décembre

Mardi 8 Décembre 2009

Vincent Delecroix (IML)

Titre approximatif : Denombrement des classes de Rauzy

Mardi 1 Décembre 2009

José Alves (Porto)

From mixing rates to recurrence times

Novembre

Mardi 24 Novembre 2009

Thomas Stoll (IML)

Sur un problème de Stolarsky : la somme des chiffres de n et n^h.

Mardi 10 Novembre 2009

Philippe Marie (CPT)

Systèmes Dynamiques Aléatoires : récurrence et attracteurs

Octobre

Mardi 27 Octobre 2009

Vacances

Mardi 20 Octobre 2009

Bernard Host

Seminormes d'uniformité sur l^{\infty}

Mardi 13 Octobre 2009

Thomas Fernique

Stochastic flips on two-letter words

Septembre

Mardi 22 Septembre 2009

Mariusz Lemanczyk

On Besicovitch's problem for cylindical transformations

2008/2009

Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier Fevrier Mars Avril Mai Juin


Juin

Mardi 16 Juin 2009

Katalin Gyarmati

Concatenation of pseudorandom binary sequences.

Mardi 9 Juin 2009

Anna Frid

Infinite permutations of lowest maximal pattern complexity

Mai

Mardi 26 mai 2009

Harald Niederreiter

La discrépance de suites mixtes.

14h - Jozef Bobok

Infinite dimensional Banach space of Besicovitch functions.

Mardi 19 mai 2009

Auditions

Avril

Mardi 28 avril 2009

Geneviève Paquin

Conjecture de Fraenkel et développements récents en Ãcombinatoire des mots

Mardi 14 Avril 2009

Arnaldo Nogueira (IML)

La distribution des orbites du réseau dans le plan réel

Mardi 7 Avril 2009

Antonin Guilloux (ENS Lyon)

Autour des orbites d'un réseau dans le plan

Mars

Mardi 31 Mars 2009

Matheus Santos (Collège de France)

L'action du groupe des difféomorphismes affines dans la cohomologie relative de deux origamis spéciaux

Mardi 24 Mars 2009

Numération : mathématiques et informatique (CIRM)

Mardi 17 Mars 2009

Thierry Coulbois (LATP)

Induction de Rips pour les translations d'intervalles

Mardi 10 Mars 2009

Cristobal Rojas (ENS Lyon)

Aléatoire algorithmique et théorie ergodique effective

Mardi 3 Mars 2009

Juhani Karhumaki (Turku)

Reachability via cooperating morphisms

Février



Janvier



Décembre

Mardi 16 Décembre 2008

Ai-hua Fan (Amiens)

Quelques actualités sur l'approximation diophantienne dynamique

Mardi 9 Décembre 2008



Mardi 2 Décembre 2008

Benoit Saussol (Brest)

Retour aux boules dans les billards

Novembre

Mardi 25 novembre 2008

Corentin Boissy (LATP)

Classes de Rauzy et différentielles quadratiques

Mardi 18 novembre 2008

Idrissa Kaboré

Sur les mots de basse complexité et fréquences de lettres

Mardi 11 novembre 2008

Férié

Mardi 4 novembre 2008

Edmund HARRISS (Imperial College)

Some aspects of the Penrose tilings

Octobre

Mardi 28 octobre 2008

Vacances

Mardi 21 octobre 2008

Elise VASLET (IML)

Tout réel est-il un exposant critique ?

Septembre

Mardi 30 septembre 2008

Gautami BHOWMIK

Sur les suites à somme nulle

Mardi 23 septembre 2008

Julien CASSAIGNE (Marseille)

Sur le nombre de mots binaires sans répétitions d'exposant alpha, pour 2< alpha <= 7/3

2007/2008

Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Juillet


Juillet

Mardi 1 juillet 2008

Alexandre MEDUNA (Prague)

Deep pushdown automata.

Juin

Mardi 24 juin 2008

Porquerolles

Mardi 17 juin 2008

Jozef BOBOK (Prague)

On entropy of interval maps.

Mardi 10 juin 2008

Luca ZAMBONI (Lyon -- Denton)

Mardi 3 juin 2008





Mai

Mardi 27 mai 2008

Yann JULLIAN (Marseille)

Un arbre fractal dans un fractal de Rauzy.

Mardi 20 mai 2008

Comité de sélection

Jeudi 15 mai, 14:00

Laura Luzzi, ENST

Continuity of the entropy for a family of continued fraction maps.

Mardi 13 mai 2008

Arne WINTERHOF (OAW, Vienne)

Pseudorandom Numbers and Number Theory.

Mardi 6 mai 2008, 14h

Benoît MASSON (LIF Marseille)

Des piles de sable aux automates de sable

Mardi 6 mai 2008

Cristobal ROJAS (ENS)

Computable dynamics.

Avril

Mardi 29 avril 2008

Vichian LAOHAKOSOL (Kasetsart University, Bangkok)

Some characterization of rational numbers.

Mardi 22 avril 2008

Guillaume POGGIASPALLA

Echanges d'intervalles sur des corps de nombres algébriques.

Mardi 15 avril 2008

Thierry CACHAT (Jussieu)

La puissance des langages rationnels d'entiers.

Mardi 8 avril 2008

Vacances

Mardi 1 avril 2008

Bruno MARTIN

Sur l'inégalité Turán-Kubilius friable.

Mars

Mardi 25 mars 2008 14h00

Nicolas LICHIARDOPOL (Salon)

Nouveaux résultats sur le critère de Robin relatif l'hypothèse de Riemann.

Mardi 18 mars 2008

Eric DUCHENE (Grenoble)

Jeux combinatoires, mots morphiques et systèmes de numération.

Mardi 11 mars 2008

Eric OLIVIER (Marseille)

La géométrie des "sofic affine sets" du $2$-tore.

Mardi 4 mars 2008

Erwan LANNEAU (Toulon)

Involutions lineaires : Induction de Rauzy-Veech pour les differentielles quadratiques.

Février

Mardi 26 février 2008

Thomas STOLL

Coming across Newman's phenomenon - a good many times.

Mardi 19 février 2008

Vacances

Mardi 12 février 2008

Sylvie RUETTE

Ensemble de rotation pour les transformations du graphe sigma.

Mardi 5 février 2008

Antoine JULIEN (Lyon)

Complexité asymptotique des pavages obtenus par coupe et projection.

La méthode de coupe et projection est une source d'exemples de pavages apériodiques. Les pavages octogonal et de Penrose peuvent être construits de la sorte. Les suites de billards cubiques peuvent être également interprétées en terme de pavages coupe et projection de dimension un. Dans mon exposé je montrerai que la complexité p(n) de certains pavages coupe et projection (domaine d'acceptance canonique), croît comme n^a, ou a est un entier dépendant des données initiales, et que l'on peut calculer a.



Janvier

Mardi 29 janvier 2008

Tyll Krueger (Bielefeld)

Kolmogorov complexity of graphs.

Mardi 22 janvier 2008

Colloque International sur la répartition uniforme (CIRM)

Mardi 15 janvier 2008

François BLANCHARD (Marne)

Peut-on définir le chaos topologique ?

Décembre

Mardi 11 décembre 2007

François MAUCOURANT (Rennes)

Une orbite d'adhérence non homogène pour un sous-flot diagonal.

Mardi 4 décembre 2007

Peter HAISSINSKY (Marseille)

Marche aleatoire sur les groupes hyperboliques.

Novembre

Mardi 27 novembre 2007

Dominique SCHNEIDER (Calais)

Sommes de Dirichlet généralisées.

Mardi 20 novembre 2007

Alexander SHEN (Marseille)

Kolmogorov complexity: counting and beyond.

Mardi 13 novembre 2007

Benoît RITTAUD (Paris/To2007

Anna Frid (Novosibirsk)

Complexity of infinite permutations.

Mardi 18 septembre 2007

WORDS, CIRM

Mardi 11 septembre 2007

Ordre Apériodique: nouveaux liens et anciens problèmes revisités, CIRM

Mardi 4 septembre 2007

Norbert Hegyvari (Budapest)

Application of Fourier Analysis in some problem in the Combinatorial Number Theory.



2006/2007

Septembre Octobre Novembre Décembre
Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Juin

Vendredi 1 juin 2007

Karl Petersen (Chapel Hill)

Adic systems cdoming from reinforced random walks.

Mardi 5 juin 2007

El Houcein EL ABDALAOUI (Rouen)

Mardi 12 juin 2007

Pierre BERGER (ENS)

Persistance de stratifications de laminations normalement dilatées.

Mardi 19 juin 2007

S.G. DANI (Tata Institut)

Ergodic actions on locally compact groups by groups of automorphisms.

Mai

Mardi 1 mai 2007

Vacances.

Mardi 8 mai 2007

Fériés

Mardi 15 mai 2007

Commission de spécialistes

Mardi 22 mai 2007

Tomas PERSSON (Lund)

Absolutely continuous invariant measures for some piecewise hyperbolic affine maps

Mardi 29 mai 2007

Michel LAURENT

Systèmes singuliers au sens de Khintchine et dimension de Hausdorff.

Avril

Mardi 3 avril 2007

Renaud LEPLAIDEUR (Brest)

Non-unique ergodicité du flot horocyclique en mesure infini. (pas de repas)

Mardi 10 avril 2007

Nicolas GOURMELON (Dijon)

Dynamique des difféomorphismes $C1$-génériques : Décompositions dominées et Phénomènes de Newhouse.

Mardi 17 avril 2007

...

Titre à préciser.

Mardi 24 avril 2007

Vacances.



Mars

Mardi 6 mars 2007

Alejandro MAASS (Santiago)

Nilsystemes d'ordre 2 et parallelepipedes.

Mardi 13 mars 2007

Albert FISHER (Sao Paulo)

Interval exchanges and ordered Bratteli diagrams.

Mardi 20 mars 2007

P. HUBERT (Marseille)

Disque de Teichmueller d'Arnoux-Yoccoz et surfaces de genre 3.

Mardi 27 mars 2007

Reinhard WINKLER (T.U. Wien)

From Sturmian sequences to the Riemann integral on group compactifications.

Février

Mardi 6 février 2007

Pas de séminaire, comite d'evaluation.

Mardi 13 février 2007 de 11h40 à 12h30 au CIRM

Pierre ARNOUX (Marseille)

Pavages autosimilaires et partitions de Markov dans un cas non-Pisot.


Résumé : On sait fort bien, et depuis longtemps, construire des pavages autosimilaires avec des coefficients de dilatation quadratique (Penrose, Amman...) et des partitions de Markov pour les automorphismes du tore qui leurs sont associés (Adler-Weiss). Des travaux des 20 dernières années (Thurston, Rauzy, Barge...) ont montré comment étendre ces constructions au cas des nombres de Pisot; mais les techniques utilisées (substitutions) ne pouvaient dépasser ce cadre. Dans ce travail, réalisé avec Maki Furukado, Edmund Harriss et Shunji Ito, nous montrons comment construire des pavages auto-similaires et des partitions de Markov associés à certaines unités algébriques non-Pisot, en utilisant des automorphismes de groupes libres au lieu de substitutions. Les tentatives de généraliser ce résultat posent quantités de nouvelles questions.

Mardi 20 février 2007

Laurent BARTHOLDI (Lausanne)

Groupes et graphes auto-similaires.

Mardi 27 février 2007

Vacances.



Janvier

Mardi 16 janvier 2007

Nicolas CHEVALLIER (Mulhouse)

Dimension de Hausdorff et approximations diophantiennes non homogènes.

Mardi 23 janvier 2007

Tomasz MIERNOWSKI (Marseille)

Titre à préciser.

Mardi 30 janvier 2007

Bernard HOST

Convergence de moyenne ergodiques multiples le long des nombres premiers.

Décembre

Mardi 5 décembre 2006

Zoltan Kasa (Cluj-Napoca)

On maximal complexity of finite words.

Mardi 12 décembre 2006

Sebastien Ferenczi (Marseille)

Valeurs propres des systemes d' Arnoux-Rauzy

Novembre

Mardi 7 novembre 2006

Xavier Bressaud (Marseille)

Fractal de Rauzy et Courbe de Peano.

Mardi 14 novembre 2006

Xavier Bressaud (Marseille)

Fractal de Rauzy, Courbe de Peano et Arbres réels.

Mardi 21 novembre 2006

Marion Le Gonidec (Marseille) (10h)

Titre à préciser.

Manfred Trumper (Uzes) (11h)

The Collatz conjecture: Scenarios and their Periodicity

Mardi 28 novembre 2006

Anthony Quas (Victoria)

Proprietes globales d'une famille d'isometries par morceaux

Johan Nilsson (Lund)

Structure fractale dans le cadre de l'approximation dyadique diophantienne

Octobre

Mardi 3 octobre 2006

Joerg Schmeling (Lund)

Dynamical diophantine approximation.

Mardi 10 octobre 2006

Mira-Cristina Anisiu (Academie des Sciences de Roumanie, Cluj-Napoca)

Complexity functions for finite words.

Mardi 17 octobre 2006

Serge Troubetzkoy (Marseille)

Trajectoires périodiques du billard dans un triangle rectangle.

Mardi 24 octobre 2006

Julien Bernat (Marseille)

Paires équilibrées irréductibles pour les langages substitutifs.

Mardi 31 octobre 2006

Vacances.

Pas de séance.

Septembre

Mardi 26 septembre 2006

Ai-hua Fan (Amiens)

Covering numbers in Dvoretzky random covering

José Alves (Porto)

Decay of correlations and return times for invertible maps


Abstract: We consider diffeomorphisms for which there is a set with a hyperbolic structure in some region of the phase space. We show that the decay of correlations of the SRB measure of the diffeomorphism is related to the tail of return times to the set with the hyperbolic structure, at least for some specific rates. This generalizes previous results by Young.




2005/2006

Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin


Juin

Mardi 6 juin 2006

Ya. Pesin

Fubini's "nightmare" in dynamical systems.


This is about constructing somewhat generic foliations for which the classical Fubini theorem fails in the worst possible way: there is a set of full measure that intersects almost every leaf in exactly one point. These foliations are "responsible" for chaotic behavior in partially hyperbolic systems.


Mardi 13 juin 2006

Arnaldo Nogueira

Partitions définies par des algorithmes de fractions continues.

Mardi 20 juin 2006

Nicolai Haydn

Titre à préciser

Mardi 27 juin 2006

Harald Niederreiter

Sommes d'exponentielles pour des suites récurrentes non linéaires.

Mai

Mardi 2 mai 2006

Victor SIRVENT

Space filling curves and geodesic laminations.

Mardi 9 mai 2006

Commission de Specialistes

Mardi 16 mai 2006

Arek Goetz

Peridocity in a system of two rotations (joint work with Anthony Quas and Michael Boshernitzan).

Mardi 23 mai 2006

10h00: Michael Drmota

The sum of digits function of Gaussian integers.

11h00: Sergei Tabachnikov

The Poncelet grid and the billiard in an ellipse


The Poncelet Porism is one of the best known theorems of projective geometry. Recently R. Schwartz discovered a new result related to the Poncelet Porism. Given a polygon, inscribed into a conic and circumscribed about another conic, the intersections of the extensions of its side form a set of points, the Poncelet grid. This set enjoys interesting projective properties, for example, it belongs to a union of ellipses and to a union of hyperbolas. I will explain how to deduce results on the Poncelet grid from complete integrability of the billiard in an ellipse.


Mardi 30 mai 2006

Pascal Hubert

au dela de la dichotomie de Veech

Avril

Mardi 4 avril 2006

Erwan Lanneau

Surface bouillabaisse.

Mardi 11 avril 2006

Fritz Schweiger

New results for $2$-dimensional continued fractions.

Mardi 18 avril 2006

Julien PAUPERT

Groupes discrets de réflexions complexes dans PU(2,1).

Mars

Mardi 7 mars 2006

Francesca Fiorenzi

Titre à préciser.

Mardi 14 mars 2006

Jon Aaronson

Exchangeable and Gibbs measures for subshifts.


Let X be a Borel subset of S^G where S is polish and G is countable. A measure is called exchangeable on X if it is supported on X and is invariant under every Borel automorphism of X which permutes at most finitely many coordinates. By the de Finetti, Hewitt-Savage theorem, when X=S^G, the extremal (i.e. ergodic) exchangeable measures are product measures with identical marginals. Anaolgues of this are obtained using the ergodic theory of equivalence relations when S is finite, G = Z^d and X is a strongly aperiodic TMS (topological Markov shift). The global, exchangeable measures are Gibbs measures with site determined potentials. Gibbs measures for a multidimensional TMS may not be shift invariant, with the consequence that equilibrium measures for such TMS's (unique and weak Bernoulli in the one dimensional case) exhibit a variety of spectral properties.
(Joint work with Hitoshi Nakada.)


Mardi 21 mars 2006

Samuel Petite

Configuration minimales du modele de Frenckel-Kontorova associe a un potentiel quasi-periodique.

Mardi 28 mars 2006

Ryuji Abe

Codage des géodésiques, développements en fractions continues, spectres de type Markoff.

Février

Mardi 7 février 2006

Ferran Valdes

Feuilletages homogènes quadratiques sur C^2 et le flot d'un billard sur un triangle.

Mardi 14 février 2006

Alejandro Maass

Cantor mininal systems of finite topological rank are symbolic.

Mardi 28 février 2006

Samuel Lelievre

Géodésiques fermées sur les surfaces à petits carreaux en genre deux.


Les comptages de cylindres de géodésiques de longueur bornée sur les surfaces à petits carreaux ont des asymptotiques quadratiques. C'est également le cas sur des surfaces de translation génériques, avec une asymptotique commune pour les surfaces d'un espace de modules donné (où on a fixé le genre et le type de singularités coniques). On montrera que dans le cas de la strate H(2) des surfaces de genre deux avec une singularité d'angle 6 pi on peut retrouver le coefficient de l'asymptotique générique à partir des coefficients des asymptotiques particulières de surfaces à petits carreaux.




Janvier

Mardi 10 janvier 2006

Peter Haissinsky (CMI)

Uniformisation de fractions rationnelles

Mardi 17 janvier 2006

Vincent Chaumoitre

Lois limites de temps de retour.

Mardi 24 janvier 2006

Béatrice de Tilière.

Dimères sur les graphes isradiaux, et modèle d'interfaces aléatoires en dimension 2+2.

Mardi 31 janvier 2006

Teturo KAMAE (Universite de Matsuyama):

Recent results on maximal pattern complexity.

Décembre

Mardi 6 décembre 2005

Arnaud Hillion (U-III)

Titre à préciser.

Mardi 13 décembre 2005

Daniel Coronel

Titre à préciser.

Mardi 20 décembre 2005

Vacances.

Pas de séance.

Novembre

Mardi 1 novembre 2005

Vacances.

Pas de séance.

Mardi 8 novembre 2005

Luca Zamboni

Symbolic Codings of Symmetric Interval Exchange Transformations.

Mardi 15 novembre 2005

Tomasz Downarowicz

Limit laws for return times in positive entropy processes.

Mardi 22 novembre 2005

Thierry Monteil

Titre à préciser.

Mardi 29 novembre 2005

Xavier Bressaud

Habilitation à diriger des recherches.

Octobre

Mardi 4 octobre 2005



Titre à préciser.

Mardi 11 octobre 2005

Bastien Fernandez

Applications du cercle spatialement étendues

Mardi 18 octobre 2005

Colloque au CIRM

Pas de séance.

Mardi 25 octobre 2005



Titre à préciser.

Septembre

Mardi 8 novembre 2005

Luca Zamboni

Symbolic Codings of Symmetric Interval Exchange Transformations.

Mardi 15 novembre 2005

Tomasz Downarowicz

Limit laws for return times in positive entropy processes.

Mardi 22 novembre 2005

Thierry Monteil

Titre à préciser.

Mardi 29 novembre 2005

Xavier Bressaud

Habilitation à diriger des recherches.

Octobre

Mardi 4 octobre 2005



Titre à préciser.

Mardi 11 octobre 2005

Bastien Fernandez

Applications du cercle spatialement étendues

Mardi 18 octobre 2005

Colloque au CIRM

Pas de séance.

Mardi 25 octobre 2005



Titre à préciser.

Septembre