Institut de Mathématiques de Luminy

SÉMINAIRES "ERNEST" 2008
Dynamique, Arithméthique et Combinatoire

Organisateurs :
Joël Rivat, Serge Troubetzkoy
Adresse électronique :
ernest@iml.univ-mrs.fr
Lieu :
Institut de Mathématiques de Luminy
Salle de séminaires
(3ème étage, salle 304-306)
horaire :
Le mardi à 11: 00
(sauf mention contraire...)

Nota : Nous allons déjeuner ensemble après le séminaire :
si vous voulez vous joindre à nous, envoyer un mail à ernest au plus tard la veille.

Planning

mardi 16 décembre
Ai-hua Fan
(Univ. Amiens) :
Quelques actualités
sur l'approximation diophantienne dynamique

mardi 2 décembre
Benoit Saussol
(Univ. Brest) :
Retour aux boules dans les billards

Résumé : On considère un billard plan avec des obstacles Z^2 périodiques : une particule se déplace à vitesse constante et rebondi de manière élastique sur des obstacles strictement convexes, périodiquement répartis dans un plan. On étudiera les propriétés de récurrence du flot
billard associé, comme le temps de retour epsilon-proche d'une condition initiale typique ou la distribution asymptotique des temps de retour dans des epsilon-voisinage du point de départ.

mardi 25 novembre
Corentin Boissy
(LATP) :
Classes de Rauzy et différentielles quadratiques

Résumé : Les classes de Rauzy sont des invariants naturels de composantes connexes de strates de différentielles abéliennes et sont utiles dans l'étude du flot de Teichmuller. On présente ici une généralisation de ces objets au cas des différentielles quadratiques. On propose également une classification des classes de Rauzy par strate de différentielles abéliennes (ou quadratiques).

mardi 18 novembre
Idrissa Kabore
(IML) :
Sur les mots de basse complexité
et fréquences de lettres

Résumé : Keane a donné (1977) une borne pour qu'un mot uniformément récurrent aient des fréquences de lettres en construisant un mot de complexité 3n+1 sans fréquence. Puis, Boshernitzan a donné (1985) une condition suffisante pour qu'un mot uniformément récurrent aient des fréquences de lettres : limsup P(n)/n < 3.
Cet exposé présentera un travail réalisé avec Julien Cassaigne sur la question. Nous construisons un mot sans fréquence qui améliore la borne de Keane.

mardi 4 novembre
Edmund Harriss
(Imperial College London) :
Some aspects of the Penrose tiling

Abstract: The Penrose tiling was discovered in the 1970s and is one of the simplest known sets of Aperiodic tiles. These are sets of tiles which tile the plane only in a non-periodic manner. It is also very beautiful as it has a five fold rotational symmetry.
In this talk I will discuss the Penrose tiling and the links between two methods of constructing it. The substitution method used by Penrose and the projection method discovered by De Bruijn.

mardi 30 septembre
Gautami Bhowmik
(Univ. Lille I) :
Sur les suites à somme nulle

mardi 23 septembre
Julien Cassaigne
(IML) :
Sur le nombre de mots binaires sans répétitions
d'exposant alpha, pour 2 < alpha <= 7/3

vendredi 4 juillet
Alexandre Meduna
(Prague) :
Deep pushdown automata

lundi 16 juin
à 10h

Jon Chaika
(Rice Univ., Houston) :
[0,1] is not a Universal Minimality Detector
à 11h15
Jozef Bobok
(Czech Technical Univ. Prague) :
On entropy of interval maps

jeudi 29 mai
JOURNÉE SPÉCIALE
Chapelle du CIRM
Cours doctoral de 14h à 15h30

Harald Niederreiter
(Univ. Singapore) :
Introduction aux nombres pseudo-aléatoires

Résumé : Les nombres pseudo-aléatoires sont des nombres engendrés par des algorithmes déterministes qui « ressemblent » à des nombres véritablement aléatoires.
Ils jouent un rôle important dans les méthodes de simulation en analyse numérique et en cryptographie, notamment. Cet exposé présentera les méthodes classiques pour engendrer et tester des nombres pseudo-aléatoires. Les connexions importantes avec la théorie des nombres et la théorie des corps finis seront soulignées, ainsi que des développements récents sur ce sujet.

Conférence de 16h à 17h
András Sárközy
(Univ. ELTE, Budapest) :
Erdos, numbers, sets, epsilons and coauthors

Résumé : Pál Erdos fut l'un des mathématiciens qui ont le plus marqué le vingtième siècle. Il est à l'origine de nombreux domaines de recherche, le plus souvent en relation avec la combinatoire.
András Sárközy, son principal coauteur, présentera Erdos le mathématicien mais aussi Erdos l'homme, ainsi que son travail en théorie de nombres.

mardi 27 mai
Yann Julien
(Marseille) :
Un arbre fractal dans un fractal de Rauzy

jeudi 15 mai
Laura Luzzi (ENST) :
Continuity of the entropy for a family of continued fraction maps

mardi 13 mai
Chapelle du CIRM
à 11h15

Arne Winterhof
(OAW, Vienne) :
Pseudorandom numbers and number theory

mardi 6 mai
Chapelle du CIRM
à 11h15

Cristobal Rojas
(ENS) :
Computable dynamics
à 14h
Benoît Masson
(LIF Marseille) :
Des piles de sable aux automates de sable

mardi 29 avril
Vichian Laohakosol
(Kasetsart Univ., Bangkok) :
Some characterization of rational numbers

mardi 22 avril
Guillaume Poggiaspalla
(Univ. London) :
Echanges d'intervalles sur des corps
de nombres algébriques

mardi 15 avril
Chapelle du CIRM, à 11h15
Thierry Cachat
(Jussieu) :
La puissance des langages rationnels d'entiers

mardi 1er avril
Chapelle du CIRM, à 11h15
Bruno Martin
(Nancy) :
Sur l'inégalité de Turán-Kubilius friable

mardi 25 mars
à 14h
Nicolas Lichiardopol
(Salon) :
Nouveaux résultats sur le critère de Robin
relatif à l'hypothèse de Riemann

mardi 18 mars
Eric Duchene
(Grenoble) :
Jeux combinatoires, mots morphiques
et systèmes de numération

mardi 11 mars
Eric Olivier
(Marseille) :
La géométrie des "sofic affine sets" du 2-tore

mardi 4 mars
Erwan Lanneau
(Toulon) :
Involutions linéaires : induction de Rauzy-Veech
pour les différentielles quadratiques

mardi 26 février
Thomas Stoll (Vienne) :
Coming across Newman's phenomenon
a good many times

mardi 12 février
Sylvie Ruette (Orsay) :
Ensemble de rotation pour les transformations
du graphe sigma

mardi 5 février
Antoine Julien (Lyon) :
Complexité asymptotique des pavage
obtenus par coupe et projection

Résumé : La méthode de coupe et projection est une source d'exemples de pavages apériodiques. Les pavages octogonal et de Penrose peuvent être construits de la sorte. Les suites de billards cubiques peuvent être également interprétées en terme de pavages coupe et projection de dimension un. Dans mon exposé, je montrerai que la complexité p(n) de certains pavages coupe et projection (à domaine d'acceptance canonique), croît comme n^a, où a est un entier dépendant des données initiales, et que l'on peut calculer a.

mardi 15 janvier
François Blanchard (Marne-la-Vallée) :
Peut-on définir le chaos topologique ?

Liste des séminaires de l'année ...
[1996] [1997] [1998] [1999] [2000] [2001] [2002] [2003] [2004] [2005] [2006] [2007]

EL, le 3 décembre 2008